La casquette dans tous ses états

Soit l’été soit l’hiver, la casquette rythme nos saisons depuis des décennies. Rock, sporty ou vintage, on l’érige en étendard 100% mode.

Elle trône fièrement sur nos têtes, comme pour assaisonner nos looks.

 

La pimpée

casquette

Bien loin d’être cataloguée comme classique, la casquette pimpée a tout d’une grande. Sous prétexte d’être parée de satin, d’une voilette ou de tulle, c’est certain elle fait oublier le côté garçon manqué et ajoute une touche de légèreté, de féminité voire d’humour lorsqu’on l’arbore.

Tout à la fois fun et décalée, on peut la porter pour en faire trop ou juste assez. Sans doute avec une tenue total look ou simplissime, chemise blanche ou t-shirt ajusté, elle est la note finale qui fait toute la différence.

 La vintage

la casquette

Elle nous ramène en arrière et on en redemande. Quoi de plus sexy que d’avoir l’allure de Romy, Brigitte Bardot ou Catherine Deneuve dans leur grande époque ? Qu’elle soit mi-marinière ou mi-british, on en laisse dépasser quelques mèches ou une frange 60’s.

La street

la casquette

On l’aime aussi parce qu’elle vient de la rue et que c’est ancré dans son ADN. A l’endroit ou à l’envers, rien de plus féminin que d’assumer son côté masculin. Chewing-gum, converse et bomber, on régresse avec un look total teenager, qui ravive nos plus beaux souvenirs de jeunesse.

Le comble du chic ? Débarquer au restaurant vers 23h le week-end, le samedi soir de préférence, mains dans les poches, blouson, sans maquillage et casquette vissée sur la tête, comme si de rien n’était.

 La superfreak

la casquette

Et si on se laissait tenter ? Un grain de folie fait toujours du bien. On ne présente plus l’inimitable Jeremy Scott

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *