Votre tenue vestimentaire peut-elle avoir un impact sur vos résultats ?

En cette journée de la femme je trouvais intéressant de s’intéresser à ce sujet: votre tenue vestimentaire peut elle avoir un impact sur vos résultats?

En tant que manager, chef d’entreprise, salariée est ce que le vêtement peut avoir un impact positif? A votre avis?

Une étude récente publiée par les professeurs de la Kellogg School of Management de la Northwestern University indique que lorsque des collaborateurs du milieu de la recherche portaient une blouse blanche de scientifique ou de médecin, ils réussissaient bien un test connu sous le nom de test de Stroop.

Un autre groupe qui avait enfilé leur veste blanche alors identifiée comme «blouse de laboratoire» faisait mieux encore… soit moitié moins d’erreurs que leurs confrères.

En revanche, d’autres sujets d’étude qui portaient ces mêmes blouses blanches, alors qualifiées de «blouse d’artiste» ont obtenu des résultats inférieures à la moyenne.

Ces résultats montrent que l’influence d’un vêtement sur celui qui le porte repose non seulement sur l’expérience physique du port de cet habit, mais également sur sa signification symbolique.

Les chercheurs Adam Galinsky et Hajo Adam appellent cela la cognition habillée, un jeu de mots issu de la «cognition incarnée» – soit le fait que les sensations corporelles peuvent affecter nos pensées et nos émotions. Par exemple, une étude réalisée en 2010 a permis de conclure qu’une position du corps à connotation de puissance (telle que se tenir debout penché sur une table ou frapper sa poitrine de ses poings) conduit à se sentir et à agir plus en confiance, jusqu’à élever les niveaux de testostérone.

L’article poursuit en disant que la plupart des recherches sur les vêtements ont jusqu’ici porté sur la façon dont ces derniers affectent la perception des autres, plutôt que sur la façon dont ils affectent notre propre comportement – tout comme la plupart des codes vestimentaires et des dress-codes en milieu de travail sont mis en place selon la perspective du client, plutôt que selon le ressenti, les pensées et le fonctionnement des collaborateurs arborant ces tenues.

En conclusion, cet article souligne que, comme avec toutes ces études, il est difficile de savoir comment cette recherche se traduit réellement au quotidien. Toutefois, elle constitue une alerte selon laquelle les dirigeants réfléchissant à un code vestimentaire devraient aborder la question en terme de perception par les contacts externes, mais également de ressenti par les collaborateurs eux-mêmes.

Au sujet de cette étude scientifique, je serai plutôt tentée de dire qu’il est important de se laisser porter par ses vêtements et de bien le choisir d’autant que nous les portons en moyenne 10 heures par jour.

Si vous vous sentez bien et belles dans vos vêtements, vous aurez forcément une bonne énergie et donc impact positif dans votre journée et peut être sur vos résultats. Tout dépend « des résultats » que vous escomptez.

A méditer… vos réactions ci dessouset si vous avez apprécié cet article merci de le partager sur FB, et twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *